Les vaccins

 

Lorsque l’on parle de notre futur voyage autour de nous, il y a une phrase qui revient à chaque fois : « Soyez prudents hein ! ». Bon, ça nous parait évident en effet. Alors parmi les démarches et les préparatifs il a fallu penser à une partie moins agréable : les vaccins. Car partir à l’aventure oui, mais partir protégé, c’est mieux. Et même si aucun vaccin n’est imposé, quand on sait les dégâts que peuvent faire certaines maladies, on ne se pose pas trop de questions.

Dans un premier temps, nous nous sommes renseignés sur internet. Les recommandations sanitaires de chaque pays sont disponibles sur le site du service public. Nous avons aussi consulté les avis et témoignages d’autres tour-du-mondistes, ce qui nous a permis de faire une liste des vaccins que nous envisagions de faire et ceux qui nous questionnaient.

En octobre, nous avons rencontré un Médecin spécialiste du voyage au service des Maladies Infectieuses et Tropicales du CHR d’Orléans. Ensemble nous avons fait le point sur ce qui était nécessaire et ce qui l’était moins. L’entretien a duré presque 2 heures. Tom a trouvé ça troooooop long. Bon moi aussi, mais au moins, le médecin a pris son temps pour tout nous expliquer et nous laisser le temps de réfléchir. Mieux qu’un généraliste, elle a pu nous expliquer les origines et symptômes des différents virus, de leurs zones d’endémies, ainsi que des moyens de préventions.

Et le pire, c’est qu’à la fin de ces 2 heures, elle a sorti un arsenal de seringues et nous a fait relever nos manches : au total 4 pour Tom et 6 pour moi… pour le moment mouahahahah. Et oui, car certains vaccins nécessitaient un voire deux rappels.

IMG_1941.jpg

Au final, nous avons fait tous les vaccins recommandés par le médecin, même s’il ne s’agit que de précautions. Nous préférons assurer nos arrières.

Pour en savoir plus, on vous propose un petit tour d’horizon des vaccins que nous avons effectués ainsi que du budget associé à ces fichues injections.

Le D.T. Polio

Celui-ci on en a tous entendu parler, et on l’a déjà d’ailleurs tous subit. Le D.T. Polio lutte contre la Diphtérie, le Tétanos et la Poliomyélite. Il s’agit de trois maladies très dangereuses, mortelles même dans leur forme virulente, et cette association de vaccins est obligatoire en France. Il a donc fallu s’assurer que nous soyons à jour de vaccination, et bien évidemment c’était pour ma pomme.

Bon heureusement, ce vaccin est une dose unique et le prochain rappel se fera dans 20 ans, ouf. De plus, il est remboursé par la sécurité sociale.

La fièvre jaune

Cette maladie grave est transmise par le moustique. La vaccination est obligatoire pour voyager dans de nombreux pays tropicaux et équatoriaux. L’entrée dans ces pays est généralement refusée dès l’aéroport d’arrivée, avant toute autre formalité administrative, si on ne peut présenter un carnet de vaccination international à jour pour cette vaccination. Ce vaccin n’est effectué que dans les centres de vaccination habilités.

Une seule injection protège l’individu sans doute à vie mais la recommandation officielle reste d’une validité de 10 ans en attendant qu’il en soit statué autrement. Le médecin du CHR nous a confirmé que la protection à vie sera validée d’ici un an.

Tom était déjà vacciné. Quant à moi, j’ai dû faire une injection qui a coûté 24 euros. Le médecin m’avait prévenue que celle-ci pourrait provoquer de la fièvre dans les jours a venir, alors bien évidemment je n’ai pas pu sortir du lit le lendemain.

1.png

L’encéphalite japonaise

Avant de nous renseigner et d’échanger avec le médecin, nous hésitions à faire ce vaccin car nous ne connaissions pas ce virus. Mais je dois avouer qu’il nous a bien fait flipper. Jugez donc : dans 1/3 des cas l’encéphalite japonaise entraine de graves séquelles neurologiques, dans 1/3 des cas elle provoque un coma, et dans 1/3 des cas la mort… Le virus est transmis par un moustique, et les zones rurales sont de fait particulièrement à risques.

Comme nous allons barouder en dehors des villes, nous avons joué la carte de la sécurité, même si nous avons prévu de combattre les moustiques à coup de spray, de manches longues et de moustiquaire. Ce vaccin a nécessité 2 injections à 75 euros la piqure.

2.png

L’hépatite A

L’hépatite A se transmet essentiellement par l’absorption d’eau ou d’aliments souillés par des matières fécales. Une hygiène précaire favorise donc la transmission de la maladie. Les épidémies d’hépatite A se produisent encore à cause d’une mauvaise hygiène des mains parmi les personnes infectées, parfois des employés de restaurant présentant des symptômes et négligeant de se laver les mains après leur passage aux toilettes. Bon appétit !

Le vaccin s’effectue en une seule injection à laquelle nous avons tous deux eu droit pour 30 euros.

3.png

L’hépatite B

L’hépatite B est l’une des maladies humaines les plus fréquentes. Elle entraine une inflammation du foie. La transmission du virus se fait par l’intermédiaire des liquides et sécrétions biologiques. Ce vaccin apparaissait indispensable en cas d’hospitalisation dans des pays au conditions sanitaires douteuses, les transfusions sanguines à risques étant l’un des principaux modes de transmission.

Vaccinés durant la petite enfance, nous avons fait une analyse de sang permettant de tester notre immunité. Mon taux d’anticorps s’est avéré suffisant pour ne pas avoir à refaire le vaccin. Mais ce coup-ci, c’est Tom qui s’est refait piquer car chez lui, ils sont trop peu nombreux.

4

La typhoïde

Elle est causée par une bactérie du genre des salmonelles présente dans l’eau et les aliments contaminés par les matières fécales (Encore !). C’est une infection qui se transmet donc par voie alimentaire et sévit essentiellement dans des pays d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie où les conditions d’hygiène sont précaires. La vaccination ne doit pas dispenser de certaines précautions élémentaires. Le médecin nous a bien rappelé de ne pas boire l’eau locale ni manger de nourriture crue ou de viande peu cuite.

Nous avons tous deux fait cette injection pour 35 euros chacun. Le vaccin reste efficace environ 3 ans.

5.png

La rage

Celle-ci, on la connaît bien. Elle se transmet le plus souvent par morsure, mais peut aussi être transmise par simple léchage. À la suite du contact, le virus ne met que quelques heures à atteindre le système nerveux central, entrainant de manière quasiment inévitable la mort. Le vaccin préventif contre la rage n’empêche pas l’infection. Cependant, il permet de ralentir le voyage du virus le long des nerfs vers le système nerveux central, laissant alors plus de temps pour atteindre un centre de soin afin de recevoir la vaccination curative.

Pour celui-ci aussi nous avions hésité. Mais encore une fois, comme nous pensons nous retrouver en zone rurale voire très isolée, le principe de précaution s’impose.

Pour être vacciné contre la rage, il a fallu subir 3 injections sur 1 mois, pour un total de 90 euros. Le vaccin préventif est valable à vie.

7.png

Au final, je bas Tom de justesse avec un total de 9 injections contre 8 pour lui. Et même si nos bras s’en souviennent, ce n’était pas si traumatisant. Et même au niveau du portefeuille, nous avions estimé bien plus d’après nos recherches internet. Nous avons dépensé utilement environ 300 euros chacun. Cette somme comprend le prix des différentes injections, deux consultations au CHR ainsi que deux consultations (à deux) chez le généraliste pour effectuer les rappels.

Et avec tout ça, on part plus serein…

Edit : Juste avant de résilier notre mutuelle, nous avons envoyé les ordonnances et factures des vaccins non remboursés par la Sécurité Sociale (Soit tous sauf le DTPolio). Finalement, elle nous a remboursé 240 euros, ce qui réduit la facture à 180 euros chacun. Il faut donc bien penser à regarder les garanties de votre mutuelle si vous effectuez des vaccins pour un voyage. La notre remboursait 40 euros par vaccin, limité à 3 vaccins par an.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s