Delhi… nos premiers pas en Inde

Vous l’avez lu dans l’article précédent, notre arrivée tardive à Delhi a été quelque peu mouvementée. Nous profitons donc de notre chambre climatisée pour faire la grasse matinée. Reposés, nous partons nous aventurer dans Pahar Ganj, notre quartier d’Old Delhi. En quelques minutes, nous comprenons qu’ici, mieux vaut être en forme si l’on veut survivre. Voitures, rickshaws (taxi-vélo) et autorickshaws (tuc-tucs) font la loi dans les rues à coup de klaxons et de vrombissements de moteur. Les piétons se bousculent, les vendeurs de fruits et légumes tentent de se frayer un chemin avec leur carriole servant d’étale. Et au milieu de tout ça, des dizaines de rabatteurs nous sautent dessus tandis que les chauffeurs de tuc-tuc nous harcèlent. Pahar Ganj est le quartier des bazars, et donc un quartier très touristique malgré le chaos qui y règne. De fait, c’est le lieu de toutes les arnaques, et même si l’on est bien informé, il est impossible d’y échapper, nous allons vite nous en rendre compte.

IMG_3259

Lire la suite

Publicités

Arrivée en Inde : le choc – Premières impressions

Avant de quitter la France et même durant notre périple en Chine, nous nous préparions mentalement à notre arrivée en Inde. Des amis nous avaient mis en garde sur le choc que pouvait provoquer un voyage en Inde, nous avions parcouru des blogs de voyageurs qui en faisaient autant. Bref, autant dire que plus ce voyage arrivait, plus j’angoissais, mais tout de même avec une certaine hâte. La Chine avait été rude, tant physiquement, que mentalement. Les touristes chinois nous ont parfois poussé à bout, l’organisation du pays nous a parfois fait craquer… Nous savions que l’Inde serait difficile, mais nous avions espoir que sans la barrière de la langue que nous avions en Chine, ça irait mieux.

Cet article est écrit après seulement (déjà) une vingtaine de jours dans le pays de tous les extrêmes. J’écris donc à chaud, sans recul, mais je pense qu’il est intéressant de faire part de ses premières impressions. Autant vous le dire tout de suite, je n’ai qu’une hâte, quitter ce pays. Et pourtant, je ne veux pas le faire. Car je veux apprendre à l’apprécier, et je sais que pour cela il faut du temps… ou pas !

Dans cet article, je ne vais pas vous raconter notre voyage, je le ferai dans ceux à venir. Ne vous inquiétez pas, nous avons de belles choses à vous montrer et à vous raconter. Mais pour le moment, je vais me contenter de vous parler de nos ressentis.

A notre arrivée à Delhi, la capitale, on est directement jeté dans le grand bain. Il fait noir, il est plus de minuit. Nous traversons en voiture des ruelles sombres, qui ressemblent parfois plus à des déchèteries tant il y a d’ordure sur le sol. Au milieu de ceux-là, des chiens errants, affalés partout sur les trottoirs et parfois même au milieu des routes. Et, des hommes. Couchés à même le sol, ou parfois sur des cartons où des semblant de matelas. Des femmes et des enfants aussi. Partout. Sur un terre-plein entre deux voies, un homme dort dans un trou laissé par le béton craquelé. Un peu plus loin, un autre a sa tête posée sur une brique en guise d’oreiller.

IMG_3275

Lire la suite