Rajasthan : La terre des rois – Part 1.

Mercredi 20 avril 2016.

Au petit matin, nous prenons la route en direction du Nord-Ouest de l’Inde. Nous partons découvrir le Rajasthan, surnommé la « terre des rois », un état à la frontière du Pakistan. Nous sommes conduits par notre chauffeur « Fioj », un indien musulman d’une quarantaine d’années, originaire de Delhi. Malgré nos tentatives d’échanges, il n’est pas vraiment bavard. Notre première étape est à plus de six heures de route, autant dire que dans le silence, c’est long.

Nous quittons les environs de la capitale, et très vite, c’est le désert total. A perte de vue, du sable et cette route qui file tout droit. A l’extérieur de la voiture, il fait plus de 40°. Même avec l’air conditionné, on a chaud.

IMG_2079

Notre itinéraire est prévu sur 12 jours. Le chauffeur ne fait que nous conduire de ville en ville, nous le quittons une fois sur place. Au total, il nous faudra une quarantaine d’heures de route pour relier les différentes étapes de notre périple dans l’immense et incroyable Rajasthan.

Un peu d’histoire :

Si le Rajasthan a une longue histoire, elle reste surtout mêlée à celle des Rajputs et repose sur les mythes et les légendes de ces clans de guerriers qui dominèrent le Nord de l’Inde entre le Xème et le XIIème siècle. Les Rajputs, qui signifient « fils de roi », descendent probablement d’un mélange de population de souche aryenne et d’envahisseurs Huns. Ceux-ci créèrent de nouveaux états indépendants à la chute de l’empire Gupta (VIème siècle), formant le Rajputana (l’actuel Rajasthan). Cette caste de rois et de guerriers (les kshatriyas) s’arrogent des héros de légende comme Rama et Krishna dans leur généalogie et les plus puissants constituent de grands royaumes.

Indépendants, les Rajputs, dont la terre se trouvait sur la route des envahisseurs, durent pourtant s’allier face aux attaques contre leurs royaumes médiévaux. Ils se forgèrent un code de conduite chevaleresque basé sur l’honneur et la loyauté et leur histoire est abondante en contes de bravoure, de courage suicidaire et de « sati » (immolation des femmes par le feu). Mais les Rajputs, individualistes, ne possédaient pas d’armée commune permanente et c’est par une organisation militaire supérieure que les musulmans Afghans ébranleront les états du Rajputana. S’ensuivent de nombreuses victoires musulmanes sur les chefs Rajput de l’Inde du Nord qui aboutiront en 1192 à un état puissant, le Sultanat de Delhi, lui même remplacé par l’Empire Moghol en 1526. Dés cette époque commence une période dorée qui donnera au Rajasthan ses fleurons de l’art et de l’architecture. Par un subtil équilibre d’alliance et d’opposition, la civilisation Rajpoute a permis aux rois du Rajasthan de conserver leurs royaumes intacts durant des siècles contre les envahisseurs musulmans et plus tard contre les occupants britanniques.

Le premier jour, nous faisons escale dans la petite ville de Mandawa, dans la région du Shekhawati, située au Nord-Est du Rajasthan.

IMG_1474

Lire la suite

Publicités